Langues Régionales Endogènes

|

Concours de néologismes - Lès noûmots

  DES MOTS POUR DIRE LA WALLONIE D'AUJOURD'HUI

Argument

Une langue, pour que son avenir soit assuré, doit être employée dans les secteurs où se joue l’avenir de la société.  Cela présuppose que le vocabulaire soit adapté à ces secteurs et s’enrichisse de nouveaux mots pour désigner des réalités nouvelles.

 

Les langues régionales de la Wallonie ne sont plus adaptées à de certains domaines de la vie sociale et doivent emprunter de nombreux termes au français (ou à l’anglais).  Il est loin le temps où le français empruntait au wallon, par exemple dans le vocabulaire de la mine.

 

Comme toute langue, le wallon, le picard, le gaumais et le champenois disposent des ressources nécessaires pour s’adapter à la réalité contemporaine.  Mais il convient de créer, dans ces langues, des mots qui disent cette réalité.

 

La « Fête aux langues de Wallonie », qui veut dynamiser la pratique des langues régionales de Wallonie, organise un concours de noûmots (néologismes) qui illustrera et valorisera la créativité terminologique des Wallons.

 

 

Modalités du concours

Le concours est ouvert à toute personne soucieuse de faire vivre les langues régionales de la Wallonie, sans restriction géographique ou linguistique.  Il ne sera pas fait de distinction de catégorie d’âge.

Chaque participant au concours est invité à constituer une liste de minimum 5 (cinq) noûmots (néologismes) en rapport avec un des domaines suivants :

  • les nouvelles technologies (informatique, réseaux sociaux, etc.)
  • le marketing/management.

Chaque noûmot (qui sera obligatoirement un nom ou un verbe) sera accompagné d’un bref commentaire (entre 3 et 5 lignes) mettant en évidence les éléments qui ont conduit au choix du noûmot.

Les propositions sont à transmettre au jury du concours (adresse ci-dessous) entre le 1er février 2015 et le 15 août 2015 (date limite impérative).

Un même participant peut soumettre une liste de noûmots pour chacun des deux domaines précisés.

Les propositions seront examinées par un jury composé de spécialistes des langues régionales de la Wallonie.  Les éléments d’appréciation sont les suivants :

  • pertinence du noûmot par rapport au domaine choisi ;
  • conformité de la forme du noûmot par rapport aux principes de composition de la langue choisie (wallon, picard, gaumais, champenois). Il convient, par exemple, d’utiliser des préfixes ou des suffixes en vigueur dans la langue choisie, avec la valeur qui leur est attribuée.  Ou de respecter les combinaisons de consonnes et de voyelles permises dans la langue choisie;
  • atouts du noûmot quant à l’accueil de la forme par le public (compréhension par un maximum de Wallons, quelle que soit la variété de langue parlée ; facilité de mémorisation ; suggestivité ; clin d’œil humoristique, etc.).

Des prix récompenseront les gagnants dans chacun des deux domaines précisés.  En outre, une sélection parmi les noûmots retenus sera opérée et fera l’objet d’une publication par le CROMBEL.

Les décisions du jury – qui seront sans appel – seront proclamées lors de la soirée festive de clôture de la semaine de la « Fête des langues de Wallonie », le samedi 3 octobre.

 

Vous trouverez quelques conseils pour la création des néologismes en cliquant ici


Adresse pour l'envoi des propostions

Les propositions sont à communiquer par voie électronique à l’adresse suivante : feteauxlangues(at)cfwb.be

Attention : Date limite pour l’envoi des propositions : 1er juillet 2015.